Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

HABITATS D'URGENCE : LES SOLUTIONS


Index des rubriques

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Index des mots-clés des articles

Archives par rubriques
les habitat d'urgences
--> bunkers

La société américaine Vivos avait annoncé avoir pour projet de construire vingt abris souterrains pouvant abriter 200 privilégiés. Les abris devaient contenir assez de nourriture et de vivres pour une année. Chaque place pouvait être réservée en échange de 50.000 dollars et certains médias expliquaient que près de 1.000 personnes s'étaient déjà renseignées !

Jason Hodge, père de quatre enfants et résident de Barstow, en Californie, confirmait qu'il n'etait « pas paranoïaque », mais qu'il etait inquiet.

C'est pourquoi il avait acheté de l'espace dans ce qu'on surnommait "un abri anti fin du monde".

M. Hodge avait adhéré à l'un des premiers projets de création d'un groupe opérant dans tout le pays, le réseau d'abris Vivos, distributeur de vingt abris souterrains fortifiés.

Selon les créateurs du projet, ce groupe comptait protéger ceux qui s'y réfugient contre des catastrophes telles

que des attaques nucléaires, des astéroïdes mortels ou des tsunamis, pour une période d'un an.

« C'est un investissement pour la vie, soutient M. Hodge. Je veux m'assurer d'avoir un endroit où je peux emmener ma famille et moi si le pire devait arriver. »

Il y a des indices sur des abris souterrains, reliques presque oubliées depuis l'époque de la Guerre froide, qui refont surface.

Le réseau Vivos est l'une parmi plusieurs entreprises à vendre l'idée d'échapper à une calamité à la surface de la terre. Il offre des propriétés en temps partagé, similaires à de l'immobilier en multipropriété, à des collectivités pour des abris souterrains.

L'entreprise Radius Engineering à Terrell, au Texas, construit des abris souterrains pour plus de trois décennies, et les affaires ne cessent de s'améliorer, révèle Walton McCarthy, président de l'entreprise.

Cette entreprise vend des abris en fibres de verre capables d'héberger de 10 à 2 000 adultes vivant sous terre pendant un à cinq ans grâce à de l'électricité, de la nourriture, de l'eau et de l'air filtré.

Les abris coûtent entre 400 000 $ et 41 000 000 $ pour une installation construite et installée par Radius, adaptée à 750 personnes.

Les abris ont des détracteurs.

Ken Rose affirme : "Ces abris étaient une mauvaise idée il y a cinquante ans et ils le sont toujours aujourd'hui".

Le réseau Vivos est l'idée du créateur de Del Mar en Californie, Robert Vicino, qui a lancé ce projet en décembre 2011

Il dit qu'il cherche des acheteurs qui sont prêts à payer 50 000 $ pour les adultes et 25 000 $ pour les enfants.

En Californie, cette entreprise démarre avec un abri souterrain reconditionné d'une surface de 13 000 pieds carrés, doté de chambres pour 134 personnes

Vivos prévoyait de construire des installations larges de 100 000 pieds carrés.

Il est possible que les abris contre les catastrophes attirent ceux qui cherchent à mettre de l'ordre dans un monde rempli de risques et d'incertitudes.

Le site Web de Vivos montrait un compte à rebours prenant fin le 21 décembre 2012, date à laquelle le calendrier indiquait la fin d'une ère de 5 126 ans et moment où certaines personnes s'attendaient à une apocalypse incertaine.

Le fait de ne peut-être jamais utiliser cet objet ne fait pas de lui du gaspillage ou quelque chose de mauvais. en créant un habitat de la sorte il ne créé pas la peur, car

elle existe déjà. Il créé une solution.

Une vingtaine d’abris sous-terrains ont donc été construits et permettent à 200 personnes de vivre pendant une année en cas de catastrophe majeure sur la terre dans chacun d’entre eux et ce au prix de 50 000 dollars par personne.

      

http://www.20minutes.fr/high-tech/397676-20100414-50000-dollars-place-bunker-survivre-a-apocalypse

Ecrit par Sarah Georges, à 13:33 dans la rubrique "Solutions technologiques 3".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom